Journée mondiale de l’environnement (JME), 5 juin 2021: Faire la paix avec la nature.

La première célébration de cette journée a eu lieu en 1974 à l’initiative des Nations Unies  qui ont décidé, suite à la proposition de 70 pays, de consacrer la décennie 2021-2030 à la restauration des écosystèmes dans les villes, terres agricoles, forêts, zones humides, océans… Son but : susciter des réponses à des besoins urgents tels que pollution marine, réchauffement climatique, atteintes à la vie sauvage, en préconisant de planter des arbres, reverdir les villes, nettoyer rivières et côtes, opter pour une consommation durable, etc.
Chaque journée mondiale est accueillie par un pays différent. En 2021, le Pakistan, qui veut restaurer sur 5 ans les forêts du pays grâce à un « tsunami de 10 milliards d’arbres plantés ». Il s’inscrit dans le cadre du « Défi de Bonn », mouvement lié à l’initiative onusienne, au sein duquel les pays s’engagent à restaurer 350 milliers d’hectares de terres, déboisées et dégradées, d’ici 2030.
Dans ce lien Geneva Environment Network (la restauration à Genève) sont répertoriées de  très nombreuses propositions et actions menées par le réseau local, dont certaines ont pour cadre la Maison de l’environnement, chemin des Anémones 11 -13, à Châtelaine.