Origine et domaines d’actions de la COTMEC

« Lorsque s’effacent les repères d’un monde meilleur, il reste toujours un impératif absolu: cesser de nuire. Résister à l’injustice, qu’elle soit d’ordre individuel ou structurel. »



Pierre Dufresne, piliers de la COTMEC dès sa fondation

 

mbr_cotmec2

Créée en 1968 par des chrétiens (laïcs et prêtres) soucieux de « porter à plusieurs la préoccupation d’un monde plus solidaire », la COTMEC a reçu dès l’année suivante un mandat des autorités de l’Église catholique à Genève afin de sensibiliser l’opinion publique à ces questions.

Solidarité Nord-Sud, justice, paix, promotion des droits de l’homme, sauvegarde des bases de la vie, tels sont les sujets de préoccupation de la COTMEC. Avec d’autres, celle-ci se veut à l’écoute des femmes et des hommes de par le monde qui ont quelque chose à nous dire de leurs vies, de leurs espérances et de leurs combats. Dans une perspective chrétienne et humaniste, largement oecuménique, la COTMEC se laisse sans cesse interpeller par les Évangiles: l’appel à la « libération de tout homme et de tout l’homme » ne doit pas rester lettre morte aujourd’hui!

Orientée essentiellement vers un travail d’information, la COTMEC accorde une attention toute particulière à la question de nos responsabilités face aux structures créatrices d’injustices, ici comme ailleurs.

La COTMEC, son histoire, ses témoins

André Fol, Monique Ribordy et Pierre Dufresne, Bernard Bertossa et Dominique Biedermann, Justin Kahamaile et Wilma Jung: Ils ont oeuvré pour la COTMEC en tant que permanent, collaborateur ou membre de la commission. A travers leur témoignage, leurs anecdotes et leurs réflexions ils nous donnent à voir ce qui a fait la vie de la COTMEC, par ceux qui l’ont fait vivre, pendant de nombreuses années.Vous pouvez télécharger en pdf les témoignages qui nous ont été livré dans leur version originale: